De Tout Pour Tous

Définition d’un ACV.

acv

Accident Cérébro-Vasculaire (ACV)

Autres dénominations: attaque cérébrale, accident cérébro-vasculaire (ACV) ou plus communément accident vasculaire cérébral (AVC), et même autrefois attaque d’apoplexie

 

Qu’est-ce que ACV.

 

Un manque en oxygène pour le cerveau causé par un arrêt brutal de la circulation sanguine. La cause de cet arrêt est souvent lié à un caillot dans l’artère (accident ischémique) ou à une hémorragie (accident hémorragique). Elle se traduit par une perte de connaissance, avec arrêt partiel ou complet des fonctions cérébrales, voire la mort soudaine du patient.

 

 

 

Le terme accident cérébro-vasculaire regroupe de nombreux types de lésions pouvant survenir lorsque l’apport en oxygène et autres nutriments au cerveau est interrompu. Dans le cas d’ACV, une des artères menant au cerveau peut s’obstruer, ou se rompre, ce qui ralentit la circulation sanguine. Ce faisant, les cellules cérébrales meurent et certaines fonctions de l’organisme peuvent commencer à se détériorer.

Un ACV représente une urgence médicale car rapidement mortelle dans environ 1 cas sur 2 (50 %), elle est la 3e cause de mortalité après les cardiopathies et les cancers, et la 1re cause de handicap non-traumatique chez l’adulte !

Qui est sujet à un ACV

 

Malheureusement, tout le monde et de tous les âges. Statistiquement, les personnes touchées ont souvent plus de 55 ans et les hommes y sont plus sujets que les femmes (+30% de risque environ).

Les causes
  • L’hypertension artérielle et l’athérosclérose, majoritairement
  • Certaines maladies facteurs de risque ( taux de cholestérol trop élevé, contractions désordonnées et violentes du muscle cardiaque, troubles de la coagulation sanguine)
  • Une mauvaise hygiène de vie (tabagisme, obésité, inactivité physique)
  • Le stress
  • Certaines études démontrent que l’hérédité pourrait être un facteur indirect.

 

Plusieurs types d’ACV

  • ACV ischémiques
  • hémorragiques 

Un ACV ischémique survient lorsqu’un caillot de sang obstrue une artère cérébrale, interrompant ou ralentissant significativement la circulation sanguine dans la région du cerveau alimentée par cette artère. Environ 80 à 85 % des ACV sont de type ischémique.

Dans le cas d’un ACV hémorragique, les lésions cérébrales sont dues à une hémorragie intracrânienne, habituellement causée par la rupture d’une petite artère. L’hémorragie endommage les cellules avoisinantes et la région ne peut plus fonctionner normalement. Au Canada, 10 à 15 % des ACV sont de type hémorragique. Bien que moins courants que les ACV ischémiques, les ACV hémorragiques sont plus souvent mortels.

Environ 10 % des ACV sont précédés d’une série de symptômes avant-coureurs appelés ischémie cérébrale transitoire (ICT) ou «mini-ACV». Un caillot de sang obstrue temporairement une artère, réduisant la circulation sanguine dans cette région du cerveau.

 

Dans le cas d’une ICT, la circulation sanguine est rapidement rétablie et aucune lésion permanente ne subsiste. Le patient qui a une ICT peut présenter une perte de vision temporaire, un engourdissement ou paralysie d’un côté du corps, mais ces symptômes disparaissent avec le temps et l’état du patient revient à la normale.

 

Ne manquez pas cet article: Signes précurseurs d’un ACV

Et notre site partenaire:  docteurmaman.com

 

Related Articles